Une journée dans la vie d’Aïdée

Par Sonia Hazan

C’était à la mi-mars 2020… quand la vie telle que nous la connaissions a basculé !

Ma première rencontre avec Aïdée s’est faite dans le cadre d’un groupe de soutien intitulé «The Art of Coping». Elle m’a semblé être une jeune femme très astucieuse, intuitive et bien ancrée dans la réalité. Cette rencontre m’a donné envie d’en savoir plus sur elle et sur son attitude positive.

Il y a exactement un an, elle luttait contre la fibromyalgie. Lorsque son médecin lui a énuméré tous les types de médicaments qu’elle devrait prendre pour y faire face, Aïdee a décidé de suivre sa propre voie. Avec l’aide d’une nutritionniste péruvienne, elle s’est totalement immergée dans un mode de vie différent. Le premier mois, après trois jours de désintoxication, elle a modifié son régime alimentaire (mélange d’aliments crus, sans sucre, etc.), a commencé à faire de l’exercice et a adopté une attitude positive. Ce nouveau régime a fait disparaître la douleur, lui a donné plus d’énergie et lui a permis de se sentir bien !

MAIS, comme la vie est remplie de «mais», elle a commencé à ressentir une douleur dans l’un de ses seins. Deux interventions chirurgicales plus tard, elle suit des séances de chimiothérapie pendant la pandémie à la Cité-de-la-santé à Laval.

Cité de la santé de Laval, suivi d’une radiothérapie à l’Hôpital général juif. Hope & Cope est entré dans sa vie dès son premier jour au JGH lorsqu’elle a reçu un kit d’information détaillant les services que nous offrons. Parmi toutes les possibilités que nous offrons en ligne, elle a choisi de commencer par l’atelier Art of Coping que j’anime en français une semaine sur deux.

Cet atelier donne un aperçu des différents outils qui sont si utiles aux participants au cours de leur voyage, qu’il s’agisse de la pleine conscience, des modes de pensée, du recadrage, de la relaxation, de l’imagerie, et bien d’autres encore… Pour citer Aïdée, «Ces outils ont été très utiles pour la transition». Elle fait ici référence à la transition entre ce que nous nous attendons à vivre et la réalité.

Elle apprend à accepter cette réalité et surtout à transformer le nouveau vocabulaire du cancer, de la chimio et de la douleur en mots utiles. Par exemple, la peur devient une opportunité, la chimio se transforme en nettoyage.

Aïdée commence sa journée par la gratitude, puis poursuit par l’affirmation, en parlant au cœur, où elle visualise ses globules blancs combattant les cellules cancéreuses et ses cellules saines se régénérant. Elle effectue ensuite une série d’exercices prescrits par Anouline Sintharaphone, coordinatrice du programme d’exercice et de réadaptation en cancérologie de Hope & Cope. Ensuite, elle est prête à rejoindre sa famille. Elle s’adonne à la méditation et à tout ce que la vie peut offrir de meilleur.

Lorsque je lui ai demandé si un événement particulier l’avait marquée au cours de son parcours, elle m’a avoué que lorsqu’elle est passée à la gratitude, elle a ressenti que toutes les connaissances et le soutien qu’elle a reçus, y compris les services de Hope & Cope, lui ont permis de découvrir sa force intérieure.

Je me sens très privilégiée de la connaître et de pouvoir dire que Hope & Cope a pu la guider pendant cette période difficile de sa vie.

Prêt à aider ?

Nous avons de la place pour vous !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.