Par Marylin Smith Carsley

Le journal représente une opportunité pour les individus de s’exprimer librement et sans jugement. Dans notre société au rythme effréné, nous sommes conditionnés à avancer dans la vie sans prendre le temps de réfléchir. La rédaction d’un journal est un acte simple qui promet de nombreux avantages, notamment la préservation de souvenirs particuliers, l’enregistrement de pensées et d’idées et, surtout, l’amélioration de la santé mentale.

Hope & Cope est connu pour ses programmes variés, en particulier ceux qui soutiennent la composante émotionnelle de l’expérience du cancer, et la tenue d’un journal ne fait pas exception à la règle. Un groupe de bénévoles a récemment achevé un programme pilote de journalisme de sept semaines, dirigé par Jean Rowe, assistante sociale en oncologie et thérapeute certifiée en journalisme, originaire de Caroline du Nord. Les réunions se sont déroulées sur Zoom et ont offert aux volontaires une méthode guidée pour s’exprimer en privé.

Tout au long de sa carrière, Mme Rowe a mis en place des groupes de rédaction de journaux axés sur le cancer et les soins personnels. Carly Berlin, responsable du programme du centre de bien-être de Hope & Cope, a découvert l’approche novatrice de Mme Rowe en matière de journalisme alors qu’elle participait à un cours en ligne avec une organisation à but non lucratif. Reconnaissant les avantages de la tenue d’un journal, Carly a cherché à rendre le programme accessible aux patients, aux soignants et aux survivants par l’intermédiaire de Hope & Cope.

Mme Rowe a commencé par un exercice qui demandait à des volontaires de répondre à une question écrite en cinq minutes. Elle a ensuite demandé aux volontaires de revoir ce qu’ils avaient écrit et de s’exprimer personnellement. Certains volontaires ont partagé leurs écrits tandis que d’autres se sont tournés vers l’intérieur pour une réflexion personnelle. Mme Rowe a souligné l’importance de s’ouvrir à ses pensées ; en d’autres termes, elle a encouragé les volontaires à se connecter à leurs sentiments sur le papier et, en retour, à les valider. La rédaction d’un journal, explique Mme Rowe, est un moyen efficace pour les bénévoles de prendre soin d’eux-mêmes.

Votre voix
Peut aider

Partagez votre expérience du cancer !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.