Des cadeaux qui font chaud au cœur apportent de la joie aux patients atteints de cancer pendant les fêtes de fin d’année

La saison des cadeaux et le désir d’apporter de la joie aux patients atteints de cancer ont incité les élèves de deux écoles à s’activer et à faire preuve de créativité !

George’s à Westmount se sont réunis dans la cuisine de leur école pour préparer des biscuits et créer des cartes écrites à la main avec des messages inspirants qu’ils ont jointes à chaque paquet de biscuits emballés. Les étudiants effectuent des travaux d’intérêt général tout au long de l’année pour le programme de repas de Hope & Cope – également connu sous le nom de Kerry’s Kitchen – qui fournit des repas nutritifs préparés à la maison aux parents qui sont trop épuisés pour cuisiner après une longue journée de traitement. Les biscuits et autres friandises ont également été distribués par les bénévoles de Hope & Cope aux patients reconnaissants des cliniques de cancérologie de l’Hôpital général juif.

Pendant ce temps, à l’école Saint-Rémi de Beaconsfield, la classe de 6e année de Mme Laila Tabbah était occupée à créer des bocaux remplis d’ingrédients pour préparer du chocolat chaud et des biscuits. Les recettes préférées des enfants ont été imprimées sur des étiquettes cadeaux et attachées à chaque pot avec un nœud. L’enseignante a astucieusement intégré le projet aux cours de mathématiques, les enfants mesurant soigneusement les ingrédients et calculant les fractions. L’étudiant Xavier Leggett, dont la mère, Danielle Leggett, est directrice exécutive de Hope & Cope, a fait une brève présentation à sa classe de la mission de Hope & Cope, qui consiste à aider les personnes à faire face au cancer. Le beau-père de Mme Tabbah, qui a entendu parler du projet, a lui aussi participé à l’action en fabriquant et en offrant des savons végétaliens.

Les cadeaux de l’École Saint-Rémi ont été intégrés au programme de dons de soins palliatifs de Hope & Cope, qui se déroule du 3 au 25 décembre inclus. Ce programme significatif et réconfortant fonctionne entièrement grâce aux dons, qu’il s’agisse de savons, de bougies, de jouets, de moufles, de bonnets ou d’ustensiles de cuisine. Les cadeaux collectés sont empilés dans le petit bureau de Hope & Cope, situé dans l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital général juif.

Chaque jour du mois de décembre, des bénévoles chargent un chariot rempli d’une grande variété de cadeaux et se rendent dans les chambres des patients, leur offrant la possibilité de choisir des cadeaux pour leurs proches. Une fois les choix effectués et enregistrés, les bénévoles emballent les cadeaux et les remettent aux patients, qui décident du moment où ils les offriront.

La première question que posent les patients est toujours : «Combien ? Ils sont surpris et touchés que les cadeaux soient gratuits», note Jeannette Singerman, bénévole au sein de l’équipe de soins palliatifs depuis 10 ans.

«Les patients ne peuvent plus sortir, ils sont donc ravis de pouvoir choisir les cadeaux parfaits pour leur famille», ajoute Roz Brawer, qui a récemment rejoint l’équipe des 30 bénévoles actifs. Les familles sont également touchées et chérissent ces cadeaux. Pour remercier le personnel de l’unité, les infirmières et les préposés aux bénéficiaires sont invités à choisir des cadeaux pour eux-mêmes ou pour les enseignants de leurs enfants.

Comme l’explique Rifka Hanfling, coordinatrice du programme Hope & Cope pour les soins palliatifs, «ce programme permet aux patients en fin de vie de vivre la joie des fêtes, non seulement en recevant, mais aussi en donnant. Il peut être thérapeutique car les patients ont un sentiment de contrôle et d’autonomie lorsqu’ils choisissent les cadeaux et le papier d’emballage».

Selon Mme Hanfling, les volontaires ne faisant pas partie de l’équipe médicale, ils sont en mesure d’établir des relations personnelles avec les patients et leurs familles. «Même s’il est difficile de travailler dans le domaine des soins palliatifs, il est très gratifiant de pouvoir offrir une présence bienveillante et apaisante aux patients et à leurs familles», conclut-elle.

Pour voir plus de photos, visitez notre page Facebook

Prêt à aider ?

Nous avons de la place pour vous !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.