Par Guy Djandi

Brauna Rosen : Le secret de l’énergie interne révélé !

Nous, à Hope & Cope, avons le privilège d’avoir un bénévole qui maîtrise l’énergie interne et en révèle les secrets à ceux qui sont intéressés. Vous pouvez être intrigué et demander : Qu’est-ce que l’énergie interne ? À quoi cela me servirait-il ? Le Qi Gong (prononcer Shigong) est un art chinois ancien qui comprend des stratégies et des pratiques qui aident le corps, l’esprit et l’âme. Au cours des dix dernières années, Brauna Rosen a été notre instructrice, enseignant le Qi Gong sur une base hebdomadaire au Hope & Cope Cancer Wellness Centre.

GD : Brauna, pourriez-vous nous décrire ce qu’est le Qi Gong ?

BR : Il s’agit d’un art interne dans la tradition chinoise qui consiste à maîtriser et à utiliser notre énergie. En général, les gens se sentent mieux avec le Qi Gong, ils sont en meilleure forme pour atteindre leurs objectifs dans la vie, physiquement et émotionnellement. Il leur permet de libérer leur énergie interne et de l’utiliser à bon escient.

Il existe trois types de Qi Gong. Tout d’abord, la forme martiale «externe» qui est la plus connue en raison de sa nature physique dynamique. Deuxièmement, la forme médicinale, qui est utilisée pour la guérison selon la méthode traditionnelle chinoise. Enfin, le type spirituel dans lequel la méditation est utilisée pour maîtriser le «champ d’énergie» interne et le diriger pour guérir le corps et améliorer la concentration et le bien-être. Il est plus statique et introspectif. Ce dernier type est celui que nous pratiquons le plus souvent ici.

GD : Décrivez-nous une séance typique de Qi Gong et expliquez-nous comment se déroule la méditation dynamique.

BR : Nous commençons la séance par des exercices d’échauffement, suivis de la marche méditative pendant une période d’environ 20 minutes, en coordonnant la respiration, la concentration et la marche à un rythme lent. Nous effectuons ensuite divers mouvements, dont certains s’apparentent au style tai chi. En fait, le contenu des sessions dépend largement du nombre de participants, de leur condition physique et de leur expérience. Il y a environ 6 à 10 élèves par classe. GD : Qu’est-ce qui vous a amené à faire du bénévolat pour Hope & Cope et pourquoi continuez-vous à donner de votre temps ? BR : J’ai connu l’organisation lorsque ma mère a eu un cancer, il y a de nombreuses années. J’avais aussi des amis qui étaient volontaires ici. Si je suis toujours impliqué, c’est grâce aux personnes que je rencontre. Non seulement j’enseigne, mais j’apprends aussi. Je partage ce que je sais et plus j’enseigne, plus j’apprends. Il s’agit d’une voie à double sens. Je suis inspirée par les participants à mes cours. Dans l’ensemble, j’ai le sentiment de contribuer et d’être utile.

Claudio Cignola : Un bénévole «égoïste» ?

Maintenant que nous avons toute votre attention, vous êtes probablement intrigué et vous voulez en savoir plus ! Et ce à juste titre. En rencontrant Claudio Cignola et en l’écoutant parler de son implication dans Hope & Cope, on pourrait facilement arriver à cette conclusion. «Depuis que j’ai commencé à faire du bénévolat, j’ai reçu beaucoup plus que je n’ai donné. Et pour couronner le tout, je me sens bien. Le bénévolat m’apporte beaucoup de satisfaction !»

Est-il possible que Claudio soit égoïste et ne recherche que sa satisfaction personnelle ? Rien n’est plus faux ! En fait, Claudio s’engage pleinement dans tout ce qu’il entreprend et s’investit totalement dans son travail bénévole. Il consacre six heures par semaine à Hope & Cope, en plus de toutes ses autres activités professionnelles et personnelles. Ouvert et jovial, il respire l’énergie et le dynamisme. Il répand sa bonne humeur avec générosité, même si la vie n’a pas toujours été un jardin de roses.

Un cancer a été diagnostiqué chez Claudio il y a un peu plus de trois ans. Pendant les longs et difficiles mois de traitement, il a rencontré de nombreux bénévoles qui l’ont soutenu, aidé et guidé. Une fois en rémission, il a voulu suivre leurs traces en s’impliquant auprès des patients. L’exemple des bénévoles et la qualité de Hope & Cope l’ont impressionné durablement. «Pour moi, c’était l’étincelle dont j’avais besoin, et j’ai voulu rendre la pareille, comme on dit. Naturellement, cela m’a amené à devenir bénévole pour Hope & Cope».

Claudio est impressionné par la diversité des activités bénévoles proposées par Hope & Cope. «Toutes sortes de compétences sont nécessaires pour faire fonctionner cette organisation. On peut faire du travail administratif à la réception, consacrer du temps à des activités de bien-être comme le qi gong, ou aider dans les unités de soins et les cliniques de l’hôpital. J’aime être en mouvement et avoir un contact étroit avec les patients, c’est pourquoi je me suis impliquée dans les unités d’hématologie et d’oncologie». Ces deux unités sont le domaine de Claudio. Il est à l’aise pour parler au personnel et aux patients, partageant son sourire et sa bonne humeur. Sa personnalité ouverte et engageante lui permet d’établir facilement des relations.

En tant qu’ancien représentant médical pendant plus de 25 ans, il a affiné ses compétences en matière de relations humaines, ce qui est essentiel pour son travail de bénévole. «J’essaie de mettre les patients à l’aise, je prends le temps de les rassurer. Étant moi-même passée par là, je sais le stress qu’elles subissent et à quel point cette période peut être difficile». L’expérience de Claudio en matière de cancer lui permet d’adopter la bonne approche et de faire preuve de l’empathie nécessaire pour réconforter les patients.

Comment trouve-t-il l’énergie et l’attitude positive pour garder le sourire face à l’adversité ? Son secret : «J’ai dû arrêter de me regarder le nombril et me tourner vers les gens qui m’entourent. Ce sont eux qui me donnent l’énergie et la récompense de les servir.» Claudio nous confie un autre secret : sa mère, âgée de 90 ans, est également une source d’inspiration. Elle tricote des bonnets pour les nouveau-nés de l’unité néonatale de l’hôpital. Voilà un exemple inspirant pour tous ceux qui sont intéressés par le bénévolat !

Prêt à aider ?

Nous avons de la place pour vous !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.