Les élèves de l’école primaire collectent des fonds pour Hope & Cope

L’été dernier, trois élèves de l’école de Miss Edgar et Miss Cramp (ECS) ont récolté la coquette somme de 1 000 dollars qu’ils ont remise à Hope & Cope en novembre dernier. Ce geste reflète les valeurs de l’école et met en lumière l’un de ses programmes uniques : la plateforme entrepreneuriale.

«Il s’agit véritablement d’un environnement d’apprentissage centré sur l’élève», déclare Sharleen Casement, directrice de l’école. «Nous sommes fondés sur une mission et des valeurs claires. Et ce ne sont pas que des mots sur le papier. Nous les vivons au quotidien parce que nous nous concentrons sur le développement de l’élève en tant que personne à part entière».

L’objectif principal de l’école est d’encourager la curiosité, la découverte et l’excellence académique, et pas seulement les notes. Les enseignants donnent la priorité à la croissance et au progrès dans un environnement sûr où l’erreur fait partie du processus d’apprentissage.

L’ECS maintient une expérience académique rigoureuse centrée sur ce que les étudiants savent, peuvent faire et expliquer. Toutefois, il est tout aussi important de reconnaître et de célébrer les progrès accomplis. Ainsi, des expressions comme «pas encore» ou «j’y travaille» sont courantes.

Un programme d’entrepreneuriat unique

La plateforme d’entrepreneuriat d’ECS (EP) commence à la maternelle et se poursuit jusqu’à la 11e année. Le PE est intégré à l’emploi du temps hebdomadaire des étudiants, ce qui leur permet de disposer du temps et de l’espace nécessaires pour mener à bien les projets qui leur tiennent à cœur.

Les élèves sont guidés pour reconnaître les problèmes comme des opportunités où ils peuvent concevoir, créer et innover. Cette approche leur offre de véritables expériences d’apprentissage au cours desquelles ils prennent des risques et cultivent leur capacité d’adaptation et leur persévérance.

Il s’agit là d’exemples actuels d’initiatives entrepreneuriales :

  • Un groupe d’étudiants a effectué un stage en tant que bénévoles dans le cadre d’un programme d’alphabétisation local. Les élèves se sont filmés en train de lire des histoires à des enfants qui n’ont qu’un accès limité aux livres.
  • Une classe de 3e année s’est lancée dans un processus de conceptualisation de produits, en imaginant, en concevant et en réalisant des prototypes pour des jouets de type «fidget toys» à la mode.
  • L’école organise son «ECS Shark Tank» annuel, où les étudiants ont la possibilité de présenter des idées d’entreprises de services à de vrais requins entrepreneurs. Au cours des deux dernières éditions, quatre équipes gagnantes ont obtenu des fonds d’amorçage et passent à la phase suivante de leur entreprise. (L’un des élèves de 6e année collaborera avec Annie Werbitt, coordinatrice du programme de soutien en radio-oncologie de Hope & Cope, dans le cadre de son service de restauration).
  • Cette année, l’un des élèves de terminale de l’ECS fera une présentation à TEDx Ville-Marie : Tame the Unpredictable (apprivoiser l’imprévisible). D’autres étudiants y assisteront pour comprendre le fonctionnement de l’événement. Leur projet est d’organiser leur propre version des TED Talks : ECS Talks.

Dans le cadre de leurs projets, les étudiants peuvent assumer des rôles distincts tels que le développement de produits, la conception de sites web ou la communication. Ils apprennent à collaborer et à s’approprier leurs projets.

Cette approche permet de développer la confiance et la résilience, en particulier pour faire face aux échecs. La flexibilité du programme permet également aux étudiants d’approfondir leurs passions et leurs idées personnelles afin d’élargir leur expérience d’apprentissage.

Des organisations comme Hope & Cope peuvent bénéficier de ces efforts.

Le projet Hope & Cope

Rick Simoneau, Ariella, May et Tori

Un petit groupe d’étudiants est à l’origine de la collecte de fonds pour Hope & Cope. Ariella a entendu sa grand-mère expliquer ce que fait Hope & Cope et a eu l’idée de créer un stand de limonade pour récolter des fonds.

Elle a inscrit ses deux amies, en 5e année, sa sœur Fallon et son amie, toutes deux en 3e année. Ensemble, ils ont poursuivi une idée qui leur tenait à cœur, l’ont transformée en une petite entreprise, ont créé du matériel de marketing, ont sélectionné des stocks et ont lancé leur stand.

Leur projet combine l’esprit et les enseignements du programme d’entrepreneuriat et la devise de l’ECS «Non nobis sed urbi et orbi» qui se traduit par «Pas pour nous seuls, mais pour la ville et le monde».

«Nos fondateurs croyaient en l’importance de l’engagement communautaire», déclare Sharleen. «Nos élèves de la septième à la onzième année perpétuent cette tradition en accomplissant des heures de service communautaire.

Cette initiative menée par les élèves souligne la philosophie de l’école qui consiste à encourager les élèves à penser au-delà de la salle de classe et à faire une différence tangible dans leurs communautés.

«Ce fut un grand honneur de passer du temps avec Ariella et ses camarades de classe à l’ECS, et de mieux comprendre la philosophie de l’EP», déclare Rick Simoneau, directeur exécutif de Hope & Cope. «Nous sommes très reconnaissants de leur généreuse contribution de 1 000 dollars. Elle est vraiment emblématique de la devise d’ECS et de la valeur de longue date de Hope & Cope, l’empathie».

La scolarité à l’ECS va au-delà de l’enseignement. Il s’agit de faire des élèves des individus équilibrés qui ont un impact positif sur le monde.

«Nous avons des élèves très confiants parce qu’ils se sentent capables de faire de grandes choses et qu’ils savent que nous sommes là pour les soutenir», déclare Sharleen. «Nos élèves deviennent des êtres humains extraordinaires et nous en sommes très fiers.

Prêt à aider ?

Nous avons de la place pour vous !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.