Suzanne Asselin

Voir Rome, Jérusalem et autres villes et paysages tout en recevant ses traitements de chimiothérapie? Cela est maintenant possible grâce aux lunettes de réalité virtuelle (RV) mises à la disposition des patients à la clinique d’oncologie. Cette nouvelle approche thérapeutique a été rendue possible grâce au Marilyn Tietolman Fichman Celebration Fund, en partenariat avec L’espoir, c’est la vie.

Ce fonds a été créé il y a 10 ans par Marilyn Fichman, alors qu’elle célébrait son 70e anniversaire de naissance et combattait un cancer. Autrefois bénévole à L’espoir, c’est la vie, Marilyn a toujours été attirée par les nouvelles technologies. Elle voulait ainsi donner la chance aux patients atteints de cancer de profiter des bienfaits de nouvelles approches thérapeutiques. Natalie Stern et ses sœurs, Ina Fichman et Laura Beraznik, concrétisent les souhaits de leur mère en rendant accessibles ces lunettes, qui transportent les patients dans des ailleurs magnifiques.

« Notre mère avait une profonde croyance en la puissance de la connection entre le corps et l’esprit. Lorsqu’elle recevait ses traitements de chimiothérapie, elle faisait appel à des thérapies complémentaires telles que le massage et la méditation, qui lui faisaient beaucoup de bien. Mais elle croyait fermement que les nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle, peuvent aussi aider les patients atteints de cancer à se détacher, l’espace de quelques heures, de leurs traitements et des aspects néfastes de la maladie », précise Natalie.

Lorsqu’elle était bénévole à l’Hôpital général juif, Marilyn Fichman réalisait que les patients avaient besoin de différentes formes de soutien pour passer au travers cette maladie débilitante. Puis malheureusement vint un jour où elle est passée de l’autre côté du miroir. Elle savait à quel point les approches alternatives peuvent contribuer au mieux-être des patients. « Afin d’honorer les souhaits de notre mère, j’ai fait des recherches à propos de l’usage des lunettes de réalité virtuelle. Grâce à ces lunettes, les patients qui le souhaitent peuvent vivre une expérience thérapeutique positive et stimulante », explique Natalie.

Natalie et sa famille invitent tous ceux qui souhaitent donner des ailes à ce nouveau programme offert à la clinique d’oncologie, à s’associer au Marilyn Tietolman Fichman Celebration Fund afin que de plus en plus de lunettes et de vidéos soient disponibles. Récemment, une somme de près de 2000 $ a été allouée pour l’achat de trois nouvelles lunettes RV. À ce jour, les patients ont le choix de plus d’une vingtaine de vidéos, mais ça n’est que le début!

Lors de mes traitements de chimiothérapie au début des années 90, j’aurais bien aimé pouvoir bénéficier de cette technologie emballante, mais elle n’était pas encore au point. Aujourd’hui, preuve est faite que l’innovation, à L’espoir, c’est la vie, continue d’être au cœur de ses actions.

Lunettes RV aux soins palliatifs

Les lunettes RV sont déjà utilisées depuis deux ans aux soins palliatifs. La coordonnatrice Rifka Hanfling, avec le concours de la bénévole Sophie Guérin, a proposé aux patients d’en faire l’essai, avec l’autorisation du Dr Bernard Lapointe, chef de cette unité. C’était la première fois que l’on introduisait la RV dans ce domaine au Québec.

Les réactions physiques des patients ont fait l’objet d’observations et ont été enregistrées. « Nous leur avons posé des questions sur leur état émotionnel et physique avant et après le visionnement de l’une des 25 vidéos adaptées à la RV. Quand nous entrions pour la première fois dans la chambre d’un patient, celui-ci était souvent angoissé. Mais à mesure qu’il se plongeait dans ce monde virtuel, sa respiration devenait plus régulière, la tension sur son visage s’estompait, remplacée par un sourire », expliquait Rifka. Enfin, des membres de leur famille ont aussi pu partager cette expérience thérapeutique qui les a emballés et convaincus de l’utilité de cette nouvelle approche.