Mike Flinker

Le cancer peut vous rendre plus fort

mike-flinker-survivorship-2024

« Le plus gros problème avec le cancer est la perte de contrôle », dit Mike Flinker, fondateur de FLS Transportation Services. « En traitant le cancer comme si c’était un problème d’entreprise, j’ai pu en prendre le contrôle ».

Mike Flinker sera le conférencier invité à la Journée de la Survie 2024. Le titre de son discours est « Coping with cancer-a journey of strength » (« Faire face au cancer — un parcours de courage »).

Le cancer de Mike a été diagnostiqué en 2004 lors d’une intervention de routine destinée à corriger ses ronflements. En enlevant des polypes, les médecins ont découvert que l’un d’entre eux était un esthésioneuroblastome, une tumeur très rare des sinus. À l’époque, il n’y avait eu qu’un millier de cas recensés dans le monde au cours des 40 dernières années.

C’est un hasard qui lui a potentiellement sauvé la vie.

« En général, on est asymptomatique jusqu’à ce qu’on atteigne le stade 3 ou 4. Le découvrir au stade 1, c’était presque comme gagner à la loterie ».

Cependant, il n’a pas accepté passivement les recommandations des médecins — chimiothérapie et radiothérapie. Au lieu de cela, il s’est tourné vers d’autres options thérapeutiques.

« J’ai dû analyser la situation et poser beaucoup de questions », explique Mike. « Ça m’a amené à rejeter la radiothérapie au profit d’une chirurgie. J’ai pu recommencer à skier sept semaines seulement après ma dernière opération ».

Mais ce n’était pas son dernier combat contre le cancer. En 2009, Mike a reçu un autre diagnostic de cancer. Cette fois, il s’agissait d’un type de cancer plus courant : le cancer de la prostate. Une fois de plus, il a opté pour une chirurgie par prostatectomie radicale robotisée. L’opération s’est déroulée en Floride car, à l’époque, McGill ne disposait pas encore de ce robot.

Les hauts et les bas psychologiques du cancer

L’expérience de Mike lui a appris que le cancer est un combat autant mental que physique. Comme beaucoup d’autres personnes atteintes d’un cancer, il a traversé des périodes de dépression extrême.

« Je dis toujours aux médecins que l’aspect psychologique du cancer est le seul point sur lequel ils ne peuvent pas aider les patients — et c’est probablement le point le plus important », explique-t-il. « Les médecins s’occupent des aspects physiques tels que la douleur et les nausées. Mais pour moi, le pire aspect de la maladie était d’ordre psychologique. Des organisations comme L’espoir, c’est la vie aident à gérer ces aspects psychologiques du cancer. »

Grâce au programme de mentorat par les pairs de L’espoir, c’est la vie, Mike a reçu le soutien de Bill Vrentas, un bénévole qui avait lui-même eu un cancer. Bill était également le banquier de Mike. Mike le contactait jusqu’à cinq ou six fois par semaine pour lui poser des questions : Pendant combien de temps as-tu ressenti ce symptôme ? Avais-tu la même anxiété que moi ? Pourquoi ne puis-je pas dormir ?

Les réponses de Bill ont rassuré Mike, ce qui a représenté 90 % de la bataille.

Résilience, philanthropie et legs

Le fait d’avoir survécu deux fois au cancer a changé la vision de Mike sur la vie, en particulier dans sa façon de percevoir les pressions quotidiennes et les priorités de la vie.

« Je suis devenu un meilleur homme d’affaires parce que j’ai cessé de ressentir la pression », dit-il. « Un jour, mon partenaire et moi pensions avoir manqué un appel d’offres important de la part d’un client. Alors qu’il était en état de panique, j’ai gardé mon sang-froid. Le cancer vous fait prendre conscience de ce qui est vraiment important et de ce qui n’est qu’un problème de plus à régler. »

« Le cancer vous fait prendre conscience de ce qui est vraiment important et de ce qui n’est qu’un problème de plus à régler. »

—Mike Flinker

FLS Transportation Services a démarré en 1987 avec un investissement minuscule de 1 100 dollars. Lorsque Mike a vendu la compagnie en 2016, elle était la plus grande entreprise de logistique au Canada et la vingtième plus grande aux États-Unis.

Le succès de son entreprise a permis à Mike de contribuer généreusement à de nombreuses organisations. Cette générosité lui a été transmise par sa mère.

Lorsque sa mère est arrivée au Canada en provenance de Pologne, elle n’avait rien. Elle a monté une petite entreprise et était une féroce compétitrice qui a appris à son frère et à lui-même comment réussir dans la vie.

Par exemple, à ses débuts, il a dû faire face à un client qui ne voulait pas le payer. Mike craignait que l’entreprise ne fasse faillite, mais sa mère lui a dit : « Si tu penses que tu vas te lancer en affaires le lundi et que tu seras millionnaire le vendredi, alors trouve-toi un emploi. Ce n’est pas pour toi ! »

Elle lui a également inculqué l’importance de la philanthropie. Sa philosophie était que dans la vie, il faut faire du bénévolat pour une association caritative, faire un don à une association caritative ou, dans l’idéal, faire les deux.

Mike et sa femme Marcia ont pris ces paroles à cœur et ont soutenu de nombreux projets communautaires. Ils ont fait des dons à L’espoir, c’est la vie, des dons importants pour la recherche sur le cancer et ont créé une chaire de professeur invité au nom de sa mère à l’université McGill.

Ils ont également créé un important fonds de bourses d’études au Lower Canada College pour les étudiants défavorisés.

L’une de ses plus grandes joies est d’utiliser sa réussite professionnelle pour contribuer à la société.

« Je dis toujours à mes enfants que notre héritage ne sera pas la quantité de pain que nous leur laisserons, mais l’impact que nous aurons eu sur eux grâce à nos valeurs et à notre désir de rendre la communauté et la société meilleures ».

Mike Flinker est le conférencier à la Journée de la Survie 2024

« Lorsque vous luttez contre le cancer », explique Mike, « il y a deux façons de voir les choses. On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide ».

Il s’en est rendu compte alors qu’il attendait de rencontrer son radio-oncologue pour discuter de ses premières options de traitement du cancer. Mike a rencontré un homme atteint d’une tumeur oculaire qui avait une attitude étonnamment positive.

L’homme lui a fait remarquer que dans la salle, il y avait des gagnants et des perdants. Il a expliqué que personne ne sait qui survivra, et qu’il est donc essentiel d’avoir une attitude positive. Sans cette attitude positive, la famille et les amis ne sauront pas comment vous soutenir.

« Vous avez besoin du soutien de votre famille et de vos amis. On ne veut jamais affronter le cancer seul. »

—Mike Flinker

« Mon message aux personnes atteintes de cancer est donc de ne jamais abandonner, car vous devez croire en votre capacité à vaincre la maladie », déclare Mike. « Deuxièmement, vous avez besoin du soutien de votre famille et de vos amis. Si vous ne maintenez pas cette position, si vous devenez très déprimé comme je l’ai été, ils ne voudront pas s’occuper de vous. Ils se cacheront et vous devrez alors vous battre tout seul. On ne veut jamais affronter le cancer seul. »

La Journée de la Survie aura lieu le 10 juin 2024. Enregistrez-vous ici ou contactez le Centre de bien-être pour nous faire savoir que vous voulez y participer. Il y aura des prix de présence, des sacs à surprises et, bien sûr, une excellente présentation de Mike Flinker. Nous avons hâte de vous y voir !

Votre voix
Peut aider

Partagez votre expérience du cancer !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.