Par Marylin Smith Carsley

Hope & Cope s’appuie sur l’altruisme de ses bénévoles, et même une pandémie ne les dissuadera pas d’apporter leur soutien aux patients.

Malgré les exigences de santé publique en matière de distance sociale, les bénévoles de Hope & Cope sont toujours disponibles pour les patients, que ce soit par téléphone ou en ligne. Ils sont toujours prêts à fournir des informations sur les activités de bien-être, à répondre aux questions, ou simplement à servir de caisse de résonance amicale pour les patients qui ont des doutes sur leur santé et sur l’état général du monde actuel.

Selon Hinda Goodman, coordinatrice du programme d’oncologie de Hope & Cope, les bénévoles utilisent à la fois Zoom et le téléphone pour aider les patients. Elle explique qu’il existe deux groupes de volontaires. Les mentors, qui sont eux-mêmes des survivants du cancer, sont soigneusement associés aux patients atteints de cancer. Le deuxième groupe est composé d’appelants de proximité, qui sont chargés de vérifier les participants déjà inscrits et de les suivre pour voir s’ils ont besoin d’autres services. Hinda souligne que même si les bénévoles sont souvent troublés par leur incapacité à faire plus, un simple appel téléphonique peut parfois améliorer l’état d’esprit d’une personne.

«Nous apprécions la compassion constante de nos bénévoles, mais nous leur demandons instamment d’être attentifs à leur propre santé physique, émotionnelle et mentale et de prendre soin d’eux-mêmes», déclare Hinda. Elle ajoute qu’étant donné que la plupart de nos bénévoles travaillent en milieu fermé, l’autogestion de la santé est pour eux l’occasion de prendre un peu de temps pour eux, dont ils ont bien besoin.

Prendre soin de soi stimule l’énergie et la positivité. Sa nécessité ne doit pas être minimisée, en particulier en cette période d’épreuve prolongée. Il existe de nombreuses vidéos d’exercices utiles sur YouTube, des visites virtuelles de musées, des conférences et même des services religieux virtuels. Hinda encourage les bénévoles à sortir et à respirer l’air frais de l’automne, et à profiter d’un appel Zoom ou d’un Face-time pour se connecter avec d’autres.

«Nous sommes extrêmement reconnaissants à nos bénévoles pour leurs efforts inlassables», déclare Hinda, qui les invite à prendre fréquemment soin d’eux-mêmes afin de préserver leur propre santé.

Votre voix
Peut aider

Partagez votre expérience du cancer !

Partager ce contenu

S'abonner à notre lettre d'information

Nous vous enverrons des nouvelles et des informations sur nous et nos partenaires, mais vous ne serez pas harcelé.